Thaïlande en liberté

Partagez avec vos amis

|

| Share

 MMA (Mixed Martials Arts) 




Un spécialiste pourra vous entraîner.
 Qu'est-ce que le MMA (Mixed Martials Arts)?

 L'idée à l'origine de ces "Arts Martiaux Mélangés" était de faire se mesurer entre eux différents arts martiaux et sports de combat, dans une compétition aux règles minimales, afin de déterminer le système le plus efficace dans une situation réelle de combat. Le MMA moderne est une évolution de ces essais, mais des règles ont été instaurées afin que cela rentre dans le cadre sportif, tout en essayant au maximum de conserver le concept originel. Malgré tout, les règles du MMA varient encore selon les endroits et les organisations.

 Les techniques utilisées dans les compétitions de MMA sont principalement de deux catégories :
- les frappes (pieds, poings, genoux)
- les entraves (le corps à corps, les prises de soumission, les balayages, les projetés, ...)
Le combat au sol est une part intrinsèque du MMA.

 La victoire est accordée par les juges, ou lorsque que l'un des combattants ne peut plus ou ne veut plus se battre (KO, soumission, etc...).





Aux jeux olympiques antiques.
 Petite histoire du MMA

 Une des première forme de combat sans armes à champ large était le pankration grec, qui fut introduit aux jeux olympiques antiques dès 648 avant Jésus-Christ. Il ressemblait à l'actuel MMA, mais en beaucoup plus cruel.
 A la fin des années 1800, des tournois d'exibitions étaient organisés à travers l'Europe, avec lutteurs gréco-romains, catcheurs, etc...
La première rencontre importante entre un boxeur et un lutteur aux temps modernes eu lieu en 1887 entre John L. Sullivan (alors champion du monde de boxe poids lourd) et son entraîneur William Muldoon (champion de lutte gréco-romaine). Le boxeur fut au tapis en deux minutes.
La rencontre suivante eu lieu à la fin des années 1890, entre le futur champion de boxe poids-lourd Bob Fitzsimmons et le lutteur Ernest Roeber. Le lutteur souffrit d'une fracture à l'arcade sourcilière mais réussi à mettre au tapis le boxeur et le bloqua. Le boxeur fut contraint à l'abandon.
En 1936, la rencontre entre le boxeur poids-lourd Kingfish Levinsky et le lutteur Ray Steele vit la victoire du lutteur en 35 secondes.
De ces trois rencontres mixtes, le lutteur gagna à chaque fois.

 La mode de la lutte professionnelle retomba après la première guerre mondiale, pour renaitre en deux courant : "shoot", avec compétiton réelle, et "show", en exhibition. Un ex footballeur-américain devenu lutteur (Gus Sonnenberg) est crédité de la transformation de la lutte en un sport de spectacle en introduisant les placages et coups de tête.

 Le MMA moderne est issu de deux courants : le Vale Tudo du Brésil puis les shows de lutte au Japon.
Vale Tudo (qui veut dire "tout va") commença dans les années 20 avec le "Gracie Challenge".
Au japon, dans les années 70, des rencontres de MMA inspiré de la lutte japonnaise furent organisées, ce qui aboutit à la création des premières organisations de MMA, telle la Shooto en 1985.
L'émergence de Bruce Lee à la fin des années 60 et début 70 traça la voie pour une étude des techniques de combat mixées, à travers sa théorie Jeet Kune Do. Lee pensait que les arts martiaux traditionnels étaient limités par des positions fixes d'où attaquer; une chimère qui inhibait fortement trop de combattants.
Lee emprunta des facettes de Wing Chu, de boxe anglaise, d'escrime, de muay thai, de karaté, de Jiu Jitsu, des arts martiaux philippins, et même de lutte afin d'aboutir à la création d'un style de combat qui permettait des mouvements relâchés et des coups efficaces.

 Le MMA gagna une réelle dimension internationale quand en 1993 Royce Gracie gagna le premier Ultime Fighting Championship.
En 1994, Frederico Lapenda devient le premier non-Japonnais à promouvoir un évènement de MMA au japon, le Vale Tudo Championship.
Au japon, l'intérêt continu pour ce sport aboutit à la création du Pride Fighting Championships.



Des arts martiaux variés.
 Evolution des combattants MMA

Au début des années 90, il y avait trois styles efficaces pour le MMA : la lutte amateur, le Jiu-Jitsu brésilien et la lutte frappée. Les lutteurs dominaient pour la partie debout du combat et le Jiu-Jitsu la partie au sol.
Puis au fur et à mesure que des rencontres avaient lieu de façon plus courante, les combattants spécialisés en sport de frappe devinrent plus efficaces, grâce à l'amélioration de leur technique de soumission.
Du coup, les lutteurs améliorèrent leur technique de frappes.
Cet aller-retour entre deux techniques aboutit à la formation de combattants MMA réellement multi-disciplinaires.





 Phases de combat

 A la suite des rencontres sportives de MMA et de la meilleura compréhension des combats, la meilleure efficacité en fonction des différentes stratégies a totalement changé depuis le début du 21ième siècle. Les compétitions ont indiqué qu'il y avait vraiment trois phases distinctes dans un combat non armé :
- le combat debout
- le combat au corps-à-corps
- le combat au sol
 Alors que les premières années incluaient le plus large éventail de style différents (tout depuis le sumo jusqu'à la boxe), l'évolution permanente du MMA a supprimé les techniques les moins efficaces et les plus "pures", généralement parce que les combattants spécialisés manquaient des aptitudes à se défendre contre des techniques différentes.





Entraînement au sol.
 Entraînements

 De nos jours, l'entraînement se concentre sur les styles qui ont prouvé leur efficacité sur le ring, qui peuvent être efficaces dans toutes les phases du combat.
Cependant, les combattants MMA vont essayer de jouer de leur spécialité, en rencontrant inévitablement toute sorte de situation :
un spécialiste du combat debout sera sans doute mis à terre à un moment ou à un autre, et un lutteur aura à combattre debout avant de réussir une soumission...
Un étudiant en MMA devra améliorer chacune des phases de combat.
Les styles typiquement enseignés individuellement en MMA car connus pour leur efficacité sont :
- debout : boxe, kickboxing, muay thai, et parfois karaté et taekwondo, afin d'améliorer le jeux de jambe, les coups de coude, les coups de pieds, les coups de genoux et les coups de poings.
- corps à corps : lutte gréco-romaine et libre, sambo et judo, sont entrainés pour améliorer les corps-à-corps, les mises à terre et les projections, tandis que le muay thai est enseigné pour améliorer les frappes pendant le corps à corps.
- au sol : jiu-jitsu brésilien, lutte frappée, catch, judo et sambo sont appris pour améliorer les soumissions et se défendre contre. Jiu-jitsu brésilien et les styles de la lutte amateur sont enseignés pour améliorer le positionnement.

 Beaucoup de styles doivent être légèrement adaptés pour les utiliser dans ce sport. Par exemple, plusieurs positions de boxe sont inefficaces car elles laissent prise aux coups de pied ou aux balayages. De même, le judo doit être adapté à l'absence de judogi.
 Habituellement, les combattants du MMA moderne ne s'entraînent pas dans un style particulier, mais plutôt s'entraînent dans de multiples styles différents avec de multiples entraîneurs, ou alors s'entraînent en équipe avec d'autres athlètes MMA en se concentrant sur le combat MMA.
 La condition physique et la force sont aussi des aspects de l'entraînement. La compétition de MMA est très exigeante physiquement, et il faut donc être au top physiquement aussi pour réussir.



La "cage" servant à l'entraînement au MMA lors du stage que nous proposons en Thaïlande.


Retour au programme "entraînement boxe thai et MMA en Thailande" ici.






Cours de cuisine thaï - Rafting/Canoe/Kayak - Pêche - Bangkok en français - Treks et randonnées
Contact - Comment réserver - Coordonnées - Mentions légales
Share |